Rechercher

Comment concilier innovation et commande publique ?

La commande publique se doit, au regard des attentes citoyennes d'exemplarité de la gestion des administrations, d'être un véritable outil de politique micro- et macroéconomique.


Sensibilisés aux problématiques du développement durable ou de l’accès des PME à la commande publique, les acheteurs publics sont en effet responsables de faire des marchés publics (un levier de 89 milliards d’euros HT, et plus de 163 000 contrats en 2017 - source OECP en 2017) des vecteurs de progrès sur tout ou partie de ces enjeux de performance.


La captation d’innovation constitue un nouvel axe majeur d’amélioration des services publics et d’optimisation de la dépense publique car elle contribue à faire grandir les entreprises innovantes.


Les procédures et techniques d'achat envisageables pour atteindre cet objectif de croissance intelligente, inclusive et durable sont nombreuses et parfois complexes à mettre en oeuvre pour celles et ceux qui ne les ont jamais pratiquées.


Par exemple, deux ans après la publication du décret n° 2018-1225 du 24 décembre 2018, expérimentation permettant de déroger aux obligations de publication et de mise en concurrence pour les achats inférieurs à 100 000 € HT, rares sont les acheteurs publics qui ont su utiliser ce dispositif.


De l'autre côté de la "barrière", nombreux sont les opérateurs économiques à trouver difficile d'accéder aux agents acheteurs ou rédacteurs, et donc aux marchés de la commande publique qu'ils gèrent...

Pour faciliter le travail des acheteurs et des fournisseurs d'innovation, l'académie des achats a développée une solution destinée à identifier et valoriser les solutions innovantes éligibles à ce dispositif.



Plus d'infos : contact@academie-achats.org

6 vues0 commentaire