Rechercher

Dernière ligne droite pour contribuer à la version 3 du PNAAPD !

L’intégration de considérations sociales et environnementales dans la commande publique requiert du temps d’analyse et de l’expertise pour que les acheteurs publics puissent proposer un montage adapté au besoin et juri- diquement sécurisé.


En pratique, comme l’attestent les chiffres de l’Observatoire économique de la commande publique (OECP) et le constat général de l’étude du Conseil économique social et environnemental10 (CESE), un certain nombre d’acheteurs, par méconnaissance mais surtout par manque de moyens, n’osent pas s’engager dans cette démarche et se limitent à reprendre les rédactions des marchés antérieurs.

Afin de les encourager à adopter d’autres pratiques, le Plan doit s’attacher à sensibiliser les acteurs et à favoriser la communication autour des expériences, méthodologies et bonnes pratiques, en s’appuyant notamment sur les nombreux guides et outils existant, précisément pour répondre à leurs besoins de performance et d’efficacité.

Il convient également de considérer l’objectif de professionnalisation des acteurs de l’achat public au sens large et viser l’ensemble des personnes concernées par l’achat public, qu’il s’agisse d’élus et décideurs publics, d’ache- teurs publics, d’opérateurs économiques ou encore de candidats TPE/PME.

Un programme de sensibilisation et de formation associant acheteurs publics et acheteurs privés pourra égale- ment être encouragé.


Depuis 2009, nous accompagnons de nombreux acheteurs publics pour contribuer à leurs montées en compétences sur ce sujet prioritaire qu'est l'achat responsable.

L'académie des achats a également communiqué ses préconisations au comité de consultation publique pour améliorer les résultats visés par cette troisième version du Plan National d'Achats Durables.

1 vue0 commentaire